Gainage d’aviron à l’aide du kit de gainage.

lundi, 13 octobre 2014

 

Le Kit:

Composition du Kit

  • Du fils parafiné noir ou blanc, assez pour coudre le ou les cuirs sur les avirons

 

  • Un trapèze (ou rectangle) de cuir pré-percé.

 

  • Vous trouverez 2 aiguilles avec un chat assez grand pour faire passer le fils (aiguilles droites à matelas par exemple)

 

 

DSCF0010.jpg

 

Le cuir de vache, tannage végétal, couleur havane est saturé d'huile de pied de bœuf, il ne nécessite pas de traitement particulier pour plusieurs années. Le traitement n'évite pas la moisissure superficielle, donc stocker les avirons dans un endroit sec. Par la suite il peut être ciré, ou huilé. Ne pas le peindre quand on repeint les avirons. Afin de faire durer la couture utiliser l'aviron la couture vers l'arrière du bateau.

 

 

Les nœuds :

 

  • Pour relier les 2 aiguillers un nœud de plein poing sur une aiguiller, et un autre nœud de plein poing avec l’autre sur la première aiguiller. Le nœud se glisse sous le cuir.

 

  • Pour arrêter la couture : un nœud plat bien serré.

 

  • Quand le nœud est fait, couper l’excédent en laissant 5 mm et bruler les bouts. Arrêter la brulure en soufflant ou en mouchant la flamme avant de bruler le nœud.

 

  • Bruler les bouts est indispensable car le fils est glissant.

 

 

La Couture croisée

 

 1) Préparer la surface de l’aviron : il doit être peint, vernis ou traité, s’il est déjà usé par la dame de nage, il est judicieux de l’enduire pour avoir un fût cylindrique et lisse. Préparer 2 aiguillers de fils en double d’un peu plus d’ 1 brasse chacune pour une couture de 25 cm.

 

2) Poser la pelle de l’aviron à la même hauteur sur laquelle on est assis à droite si on est droitier. On commence par le bas du gainage (partie la plus étroite du cuir) coté lustré à l’extérieur. Passer l’aiguille dans le premier trou du bas en partant de l’intérieur.

 

3) Même opération avec l’autre aiguille.

Il est possible que l’aiguille ait du mal à passer dans le trou, auquel cas on tire l’aiguille à l’aide d’une pince, donc la paumelle n’est pas indispensable pour ce travail.

 

DSCF0013.jpg

 

 

Il est judicieux de faire les choses toujours dans le même ordre pour ne pas se tromper et pour que la couture soit jolie. Ici un ordre est proposé, mais vous pouvez en mettre un autre au point.

 

DSCF0014.jpg   DSCF0015.jpg

 

4) Prendre l’aiguille qui est vers soi et la piquer dans le premier trou opposé. Tirer l’aiguille vers l’extérieur.

 

Serrer sans excès chaque point (on resserre tout à la fin) en prenant soin de ne pas faire tourner le fils afin qu’il se pose sans tour

 

DSCF0016.jpg  DSCF0019.jpg

 

5) Même chose pour l’autre aiguille qu’on tire vers soi.

 

6) Monter la couture jusqu’en haut, en essayant de garder toujours le même cycle pour que les croisements soient toujours les mêmes. Encore une fois c’est surtout pour l’esthétique

 

7) Les derniers points, comme on le voit sur la photo sont inversés : on pique l’aiguille en partant de l’extérieur (pour par la suite cacher le nœud d’arrêt), et les fils forment une croix.

 

DSCF0020.jpg   DSCF0021.jpg

 

 

8)A l’aide d’un outil crochu ou un crochet de tricoteuse, tirer sur les fils en partant du bas afin de resserrer la couture le mieux possible, le serrage est important, il faut que le fils soit vraiment tendu à chaque point. Ne pas hésiter à renouveler l’opération jusqu’à ce que le fils soit vraiment tendu avant de faire le nœud final. Ne pas élargir les trous du cuir en serrant..

 

9) Le nœud d’arrêt est un nœud plat bien serré. Couper le fils à 5 mm du nœud et bruler les bouts. Il est impératif de bruler les bouts car ce fils paraffiné a tendance à glisser.

 

L’expérience montre que le gainage a parfois tendance à glisser quand l’aviron est conique. On peut mettre trois petites pointes en cuivre, laiton ou inox sur le haut du gainage.

 

La couture droite.

La couture droite est plus simple à réaliser. Le perçage du cuir est légèrement différent dans le sens où au départ et à l’arrivée il y a un trou intermédiaire qui permet de cacher les nœuds

 

DSCF1877.jpg

Ho, les jolis pieds dans des sabots plastic !

 

  • Une aiguiller de fils d’un peu plus d’une brasse fait une couture de 25 cm.

 

  • Piquer l’aiguille dans le trou intermédiaire du bas par le dessous et le ressortir par le trou le plus bas (départ sur la gauche de la photo en haut). Ce trou n'est pas prévu, c'est à vous de le faire

 

  • Piquer dans l’autre partie par-dessous et repiquer par-dessus.

 

 

  • Piquer dans le trou en face du dessous.

 

  • Ainsi de suite jusqu’en haut.

 

  • A la fin, après avoir piquer dans le dernier trou, repiquer dans le trou intermédiaire par le dessus puis faire le nœud et le brulage. (on obtient le même dessin au début et à la fin de la couture).

 

Copie de DSCF1876.jpg

 

Cette couture nécessite une seule aiguille, elle est plus rapide et se sert plus facilement que la couture croisée. Le dessin est différent. Je n'ai pas assez de recul, mais je pense qu'elle s'use moins facilement aussi.

 

 

 

Copie de Transport de marchandises.jpg

 

Retour accueil