Réparations sur une Yole de Bantry

jeudi, 04 juin 2015

Yole de Bantry en réparation.JPG

Réparation du bordage avant (galbord et ribord)

Réparation bordage arrière (galbord et ribord)

Réparation d'une portière d'aviron

Changement de renforts de banc

 

Batel'Eure a été construite en 2003, à Poses 27: 12 ans plus tard, elle a besoin de quelques réparations.

 

 

Réparation du bordage avant (galbord et ribord)

 

01 fond pourri.JPG    03extérieur pourri.JPG

 

Nous sommes sous le pied de mat, les anguillers ont été bouchés (ou pas percés?) toujours est-il que l'eau douce a stagné et sans mentir, j'ai trouvé un vrai beau champignon prenant racine dans le renfort de membrure, à l'abri du pied de mât, je n'ai pas eu le réflexe de prendre de photo.

Le pied de mat et les renforts de membrures pourris ont été enlevés, on a maintenant les membrures en état correct si la pourriture est arrêtée et le bordage (chêne à ce niveau) en mauvais état.

 

 

 

04 ouverture bordé.JPG     06 séchage membrure.JPG

 

Le bordé est ouvert, on enlève jusqu'à ce qu'il ne reste plus que du bois sain. La membrure est traitée de la façon suivante: séchage au pistolet à chaleur, traitement avec du produit insecticide et fongicide (xylophène ou équivalent) puis reconstruite à l'époxy chargé. Si la membrure avait été seule, je l'aurai ou changée ou doublée, mais ici elle est doublée des 2 cotés car elle est sous le pied de mât.

 

08 doublage membrure.JPG     07 fond à réparer.JPG

 

Les renforts sont en chêne. Ils sont vissés les uns dans les autres après avoir reçu force couches de peinture, on aurait pu aussi les riveter ensemble.

 

   09 doublage membrure.JPG

 

Les serres-joint servent à positionner l'ensemble, la membrure est reconstruite avec de l'époxy chargé, mais j'ai mis du polyane pour que les pièces ne collent pas les unes aux autres, elles seront vissées après durcissement de l'époxy.

 

10 a scarf.JPG      10 b scarf en place.JPG

 

Vue de l'extérieur, le scarf est fait sur le bordé restant, le bordé de râblure est facile à tracer et couper, il y a de l'espace au dessus et à cet endroit la quille est presque droite, 3 coups de rabot et le bordé est ajusté. collage des scarfs et vissage dans les membrures.

 

11 bordé posé.JPG      13 bordé posé ext.JPG

 

Le bois neuf contre le bois sain, c'est quand même mieux comme ça.

 

 

     14 bordé posé scarf ext.JPG  15 scarf arrière bordé 2.JPG    

 

Le galbord est posé, scarf et collage époxy pour l'autre extrémité. Noter que quand c'est possible les aboutages de bordés sont décalés.

                                                                       

 

16 m poisson en action.JPG        17 poisson bordé 2.JPG  

 

Pour le ribord une latte de gabarit est fixée pour tracer de manière habituelle avec le "poisson d'Aristides" (voir "pose de bordé" pour plus d'explications).

 

 

 

 

 18 gabarit sur planche.JPG      19 bordé découpé.JPG

 

La latte de gabarit est posée sur la planche de chêne, le bordé est tracé, découpé et ajusté pour être posé à son tour.

 

 20 bordé posé avant.JPG      21 bordé posé arrière.JPG  

 

Voila! A l'avant, maintenant tout le bois est sain, on repart sur de nouvelles bases, bien sûr, j'ai bien fait attention à ce que les anguillers soient présents et efficaces.

Les anguillers, sont les petits passages ménagés dans les membrures pour que l'eau s'écoule vers un point unique à l'arrière pour qu'on puisse l'écoper et que le fond du bateau reste sec. L'eau de mer, encore ça va, mais l'eau de pluie favorise le développement de champignons xylophage, les méchants!

 

Réparation bordage arrière (galbord et ribord)

A l'arrière, le problème est un peu différent: le bordé est spongieux, il a été réparé avec de la fibre de verre: pendant la saison on a besoin du bateau et on répare vite fait pour la finir, mais quand arrive l'hiver, il est temps de passer a des réparations durables.

 

 

25 délivrer le bordé.JPG      26 délivrer le bordé de près.JPG

 

Les rivets et vis sont dégagées pour pouvoir être retirées. A l'avant de la pièce d'étambot je peux ouvrir avec la scie sauteuse ( plus de détail sur Délivrer un bordé)

 

27 coque ouverte.JPG      27 d coque ouverte arrière.JPG

 

La structure une fois séchée est saine, mais traitement au xylophène quand même et peinture bien diluée au départ sur toute la structure.

 

28 gabarit.JPG

 

J'opte pour des gabarits complets: lattes de médium ajustées aux bordés et quille adjacents.

 

29 peinture avant pose grande.JPG

 

Ici le traitement des surfaces n'est pas une plaisanterie, quitte à revenir demain pour attendre que ça sèche et en remettre une couche.

 

 

30 présentation bordé.JPG     31 perçage du bordé.JPG

 

Le galbord se met en place sans trop de problème, je pose les vis d'une extrémité à l'autre: pas de vis au milieu pour revenir en arrière: toutes les vis d'une extrémité à l'autre, et on revient souvent en arrière pour redonner un peu de serrage à chaque vis, c'est comme ça que le bordé prend sa place. Il y a quand même les serres-joint qui le maintiennent en place.

 

32 bordé posé.JPG     33 présentation bordé 2.JPG

 

La pose à blanc du ribord consiste à voir si il rentre à sa place, mais on ne peut pas le poser pour de vrai: la courbure fait sortir l'arrière quand on le met en place à l'avant. L'intérieur du bordé est peint de la même manière que la structure précédemment.

 

34 forçage du bordé.JPG     35 bordés arrières posés.JPG

 

Patience et zénitude! Sans le serre-joint qui passe sous la quille, pas de salut. Il est enfin posé. Remarquer les tasseaux en bout de bordé qui maintiennent le scarf pour le collage.

 

36 bordés arrières posés de l'avant.JPG     37 matériel pour calfat.JPG

 

Maintenant on va passer au calfatage: de la mèche de coton, des fers à calfat et un marteau (je me sers aussi du maillet à calfat, mais ici, sous la quille il n'y a pas la place (pour plus de détails voir la page bateau des lamaneurs)

38 calfatage.JPG     39 matériel pour masticage.JPG

 

Tout le bateau est construit de manière traditionnelle: calfat, mastic... donc je reste traditionnel. Le mastic qui est posé après le calfat consiste en mastic de vitrier (blanc d'Espagne et huile de lin...) lui même additionné de peinture primaire pour bien pénétrer mais pour ne pas couler. On bouche toutes les fentes assez généreuseument (il y a du rétreint) et les trous des vis aussi. Le mastic met assez longtemps à sécher, surtout en hiver, mais c'est la dernière opération avant peinture.

 

40 masticage des coutures.JPG     41 coutures mastiquées.JPG

 

L'avant a été traité de la même manière, les réparations de la coque sont terminées

 

 

   42 coucher de soleil grande.JPG

 

Voici ce que je peux voir le soir par la porte du hangar où est entreposé le bateau. C'est un lac prés de la Seine. Même s'il fait froid, je ne ma plaindrai pas du lieu de travail.

 

 

Réparation d'une portière d'aviron

La portière sur  une Yole de Bantry est un point faible: quand l'aviron s'engage il fait levier est bien sûr si quelque chose casse, c'est la portière. On peut essayer de la renforcer un peu, mais la force est trop grande et le meilleur remède est d'apprendre aux rameurs à ne pas engager, encore que même les plus aguerris engagent quand même.

 

 

41 portière à réparer.JPG     42 ouverture de la lisse.JPG

 

Le cuir est enlevé et la lisse est ouverte en scarf court: il s'arrête à la vis (ou rivet) qui tient l'autre jambette.

 

  43 lisse ouverte.JPG

 

La jambette est sortie: elle etait cassée sous la lisse.

 

44 gabarit de jambette.JPG     45 jambatte sur gabarit.JPG

 

Je prends un gabarit du profil de la jambette, le fixe sur un bout de chêne, puis le coupe à la forme. Il ne reste plus qu'à l'équerrer pour qu'elle épouse parfaitement la forme de la coque.

 

46 présentation jambette.JPG     47 vissage de la jambette.JPG

 

J'ai abandonné la pose de ces jambettes avec des rivets: les trous traversant affaiblissent la jambette. Donc les vis traversent le bordé et fixent la jambette en place. Elle doit suivre le bordé le mieux possible.

 

48 vissage des renforts.JPG     49 Pose des renforts.JPG

La partie de la lisse manquante est collée (époxy). Les renforts de bordé ne font que retarder la limite de casse, ils ne sont efficaces que très bien ajustés et collés au bordé.

Mais dans un bon engagement de la rame, ça cassera quand même.

 

La solution c'est d'apprendre aux équipiers à bien gérer leur aviron..

 

 

Changement de renforts de banc

 

 

 

 

50 renfort de banc à changer grande.JPG

 

Les renforts de banc sont des pièces qui travaillent, surtout ceux des bancs de mat. Il faut parfois les changer.

 

 

51 découpe des renforts.JPG     52 préparation des surfaces.JPG

 

Aprés démontage, il est posé sur une planche de chêne, en tenant compte du sens du fils: on essaie d'avoir le fils en diagonale par rapport à l'angle. Une bonne couche de vernis ou de peinture est importante avant le vissage.

53 renfort vissé.JPG

 

Presque tout le temps, on peut, et on doit le fixer par dessous. Les vis n'apparaissent pas dans le renfort, et j'ai l'impression que ça tient mieux.

Si le banc est collé au bordé, je coupe l'angle du renfort pour laisser un passage à l'eau. J'ai changé plusieurs bancs/renforts à cause de la pourriture due à la stagnation.

 

 

  Lac de Poses.JPG

 

 

 

                                                                                              

Retour accueil

Gil Molininer charpentier de marine rejoint l'association Cursus Voile et Patrimoine

Gil Molininer charpentier de marine rejoint l'association Cursus Voile et Patrimoine