Caravelle

Cette caravelle est une construction collégiale entre plusieurs entreprises de la région : GMCM bien entendu, mais aussi Grand Largue Composites, et All Purpose, la voilerie de Ouistreham.

 

Les plans pour construire la Caravelle sont fournis par l'AS Caravelle, et plus précisement à cette page

 

image37.jpg image38.jpg

 

Construire un bateau, quel plaisir, l'aventure commence avec la pose du chantier : 2 poutres bien droites et des traverses. Le chantier doit être de niveau, les traverses sont espacées pour recevoir les cloisons de montage.

 

image39.jpg image40.jpg

 

Sur les traverses on visse les cloisons provisoires qui ont préalablement été dessinées et coupées à l'aide du plan. Ici le tableau arrière et la marotte sont en chêne massif. Les axes et la ligne de flottaison théorique servent au dessin, à l'alignement et de référence par la suite. Ce montage peut être fastidieux et long, mais il est impératif qu'il soit parfait. Avant de visser les cloisons on peut les maintenir avec des serre-joints.

 

image41.jpg image42.jpg

 

Des encoches sont découpées dans les cloisons pour y passer les lisses qui sont des profils droits cintrés sur place, attention à les maintenir correctement pour qu'elles ne fassent pas catapulte. Elles sont fixées définitivement dans le tableau et la marotte. Pour maintenir le collage de la lisse de bouchain, ici des sangles sont utilisées.

 

image43.jpg image44.jpg

 

Une longue entaille est découpée dans la quille pour y fixer le puits de dérive qui loge  et dépasse entre 2 cloisons. Remarquer le marsouin qui maintient la quille sur la marotte.

 

image45.jpg image46.jpg

 

Un premier demi bordé est présenté, son scarf est fait avant la pose. Puis un gabarit est présenté pour la découpe de la deuxième partie. On peut aussi présenter le contreplaqué et le dessiner sur place.

 

image47.jpg image48.jpg

 

Le fond de la caravelle comporte des renforts qui eux aussi ont leurs encoches dans les cloisons de montage.

Pour le bordé de fond, le principe de pose est le même que plus haut: gabarit ou présentation de la plaque. Après avoir fixé un bordé, il faut aller sous le bateau pour nettoyer la colle avec le couteau à mastic. Autrement il y aura un travail très fastidieux au retournement.

 

image49.jpg image50.jpg

 

Le bordé est fixé à l'aide de vis à placoplatre (les noirs) un avant trou est quand même percé dans le bordé pour faciliter le serrage du bordé contre la structure. Une fois que la colle a pris, elles sont retirées... et réutilisées.

 

image51.jpg image52.jpg

 

Tous les collages sont fait à l'aide de résine époxy additionné de charges (résine chargée). Je n'utilise pas de silice. Les bordés sont imprégnés d'époxy (au couteau à mastic) et poncés avant la pose. On peut voir que j'ai imprégné le mauvais coté sur le bordé tribord avant. Les trous de vis sont remplis à l'aide de résine chargée

 

image53.jpg image54.jpg

 

Les contre quille, bandes molles, lisses d'échouage et autres sont posées avant un traitement général à la résine. Ici un petit sergé est aussi posé avec un tissu d'arrachage qu'on voit dépasser sur la marotte.

 

image55.jpg image56.jpg

 

Enfin, c'est l'heure de retourner le bateau. Retirer les cloisons de montage une par une, vérifier qu'il n'y a plus de vis dedans avant de tirer trop fort. et à la fin appeler la compagnie pour sortir les vis du tableau et de la marotte et retourner la coque, elle est très flexible et manque de renforts. Le bateau n'a pas encore sa largeur définitive. La première chose est de poser le banc central. Selon la mesure du plan, le banc est maintenu à l'aide d'une sangle qui fait le tour du maitre bau, jusqu'à la fixation du banc. Toujours garder l'oeil sur la lisse pour voir une courbe constante et agréable à regarder.

 

image57.jpg image58.jpg

 

Les autres bancs, en sapin rouge, sont ensuite posés ainsi que les barreaux du pontage avant.

 

image59.jpg image60.jpg

 

Le pontage avant est posé sur sa structure, à l'aide de pinces et de serre joints pour ne pas laisser de vis apparentes. C'est du contreplaqué finition merisier.

 

image61.jpg image62.jpg

 

Les bancs latéraux sont remplis de mousse de flottabilité. Le nombre impressionnant de serre joints verticaux maintient une lisse cintrée sur place qui couvre la tranche du CP.

 

image63.jpg image64.jpg

 

 Les renforts de bancs, les hiloires, une petite étagère, le tout en chêne, et le poste avant avec sa trappe d'accès. De la mousse de flottabilité est emprisonnée dans l'avant du bateau... Ne pas oublier de boulonner la ferrure d'étai avant de mettre la mousse.

 

image65.jpg image66.jpg

image67.jpg

 

On passe maintenant à la peinture et au vernissage.

 

image68.jpeg

 

Les ferrures de haubans sont posées, le petit accastillage, et une engoujure est ménagée dans le tableau arrière pour la godille. La dérive rejoint son puits, l'axe est délicatement percé suivant le plan.

 

image69.jpeg

 

Jour de la mise à l’eau, bien sûr le Belem était dans le port de Caen.

 

Si ces quelques photos vous donnent envie de construire votre bateau, n'hésitez pas à le faire. Sinon, faites appel à moi, je construirai votre bateau en bois avec le plus grand plaisir.

Contactez moi

 

 

 

Merci de me faire part de vos commentaires et de vos observations.

 

Retour accueil