Yole de Bantry

Entre 2003 et 2005, j’ai encadré des chantiers d’insertion au cours desquels nous avons construit 2 Yoles de Bantry : Batel’Eure et Mise en Seine, et 2 Yoles de Ness : Cap’ado et El Diablo.

 

Le 29 novembre 2003 était une journée particulaire sur la Base de Loisirs de Léry Poses : on mettait à l’eau le premier bateau de l’association Yole 27, c’était une Yole de Bantry nommée Batel’Eure. Après presque une année de construction, tous les membres du chantier d’insertion  et moi aussi étions  fiers de voir enfin flotter le chef d’œuvre  que nous avions construit.

 

Devant le succès de l’opération, autant au point de vue insertion du public que de la construction du bateau, la Communauté d’Agglomération Seine Eure a décidé la poursuite du chantier, et nous avons construit l’année suivante une deuxième Yole de Bantry : Mise en Seine et 2 Yoles de Ness avec l’aide des jeunes du collège : Cap’a d’eau et El Diablo. Depuis,  l’association Yole 27 fait naviguer les bateaux sur la Seine, à Fécamp  et dans de nombreux événements maritimes.

 

L’histoire de la première Yole de Bantry comporte beaucoup d’énigmes, ce qui est sûr, c’est qu’elle est partie du Port de Brest le 15 décembre 1796 à bord de la Frégate « La Résolue », et qu’elle a été saisie par les anglais en Irlande dans la Baie de Bantry autour de Bear Island le 24 décembre. Ensuite on perd sa trace précise, elle séjourne dans un hangar de la Bantry  house, jusqu’au lendemain de la seconde guerre mondiale quand elle est transportée par train vers Dublin. Depuis elle est passée d’un musée à l’autre pour être finalement exposée au Collins Barracks (National Museum of Ireland) dans une salle obscure où elle est difficilement observable. Mais elle existe toujours et c’est le bateau en bois français le plus ancien.

 

l’Américain Lance Lee et le Français Bernard Cadoret en ont repris les plans, et une bonne cinquantaine de répliques ont été construites depuis les années 80 dans le monde entier.

 

image3.jpeg image10.jpeg

image12.jpeg image13.jpegimage14.png 

Les outils pour le calfatage : étoupe, fers à calfat, maillet à calfat, crochet à ouvrir « custom »

 

image15.jpegimage16.jpeg image17.jpegimage19.jpeg image20.jpegimage21.jpeg 

Nous avons construit les bateaux, mais il y avait aussi le temps et la volonté pour ralinguer les voiles et aussi faire un peu de sculpture pour décorer les dossiers de la "chambre" de l'officier.

 

 

image4.jpeg 

Batel’Eure et Mise en Seine au mouillage dans la Baie de Bantry

 

image5.jpeg image6.jpeg

 

 

 

image7.jpeg image8.jpeg image9.jpeg

image22.pngimage23.jpegimage24.jpeg image25.jpeg

 

Merci de me faire part de vos commentaires et de vos observations.

 

Retour accueil

 

Gil Molininer charpentier de marine rejoint l'association Cursus Voile et Patrimoine

Gil Molininer charpentier de marine rejoint l'association Cursus Voile et Patrimoine