Réparation sur contreplaqué

jeudi, 19 juillet 2018

 

Réparer le contreplaqué est assez simple mais on a besoin d'une base de bois sain pour pouvoir se raccorder dessus.

Il peut être plus simple, parfois d'enlever toute la partie, et de remettre une nouvelle plaque.

Mais de toutes façons, on a besoin d'une base saine exempte de toute trace de pourriture et de bois bien structuré: les lisses, membrures et autres supports doivent être changés en cas de "destructuration".

 

 

 

 

      01 coin pourri en contreplaqué.jpg      02 pourriture sur contreplaqué cockpit.jpg

 

Ici, on commence par "taper dedans" jusqu'à ce qu'on arrive à des parties saines, le ciseau qu'on voit sur la photo est un peu exagéré, mais l'idée est de ne pas hésiter.

 

 

 

03 Découpe propre sur contreplaqué.jpg

 

Quand on a finit avec le pourri, on sort le mètre et l'équerre, ou la fausse équerre, ça dépend, et on trace des formes géométriques qui seront faciles à relever et à reproduire sur une plaque neuve.

Les tasseaux sont remplacés et collés, si ils sont structurels (lisses, membrures par exemple) ils sont aboutés à l'aide de scarfs.

 

 

 

 

 

 

04 façonnage du scarf au ciseau.JPG

 

 

Là on est vraiment sur une plaque presque carrée, ne pas oublier d'orienter la nouvelle plaque, ou on va chercher à la tourner sans savoir quel est le bon sens.

Le scarf est entamé au ciseau à bois affuté, sans toucher au 2 derniers plis du contreplaqué CP pour ne pas les abimer.

Il est dégrossi sur une largeur de 8 fois l'épaisseur

 

 

 

 

 

05 Scarf autour du trou.JPG

 

Pour arriver à des surfaces bien planes et plutôt creuse que bosselées, je me sers d'une meuleuse d'angle avec un disque à lamelle,

 

06 scarf pour réparation.jpg

 

et surtout avec variateur ce qui permet de la faire tourner assez lentement pour ne pas chauffer et bruler le disque qui rapidement ne poncerait plus.

 

 

 

 

10 plaque ajustée.JPG

 

Les coins sont arrondis car il est plus facile de faire correspondre 4 arrondis avec 4 autres arrondis plutôt que 4 angles avec 4 pointes, sans parler de ce qu'on fait avec les arêtes.

 

 

08 Plaque graphitée.JPG    07 Graphite pour repère bosses.JPG

 

Il y a moyen de faire des ajustages précis en se servant d'une poudre de transfert: ici c'est du graphite, qui ne va pas affecter le collage.

 

 

 

09 transfert du graphite.JPG

 

Le graphite est étalé sur une surface, la pièce est appliquée contre l'autre, et là où il y a du graphite, les surfaces sont poncées.

 

10 plaque ajustée.JPG

 

 

La pièce rapportée doit correspondre le mieux possible avec la surface existante: on la plaque et on vérifie avec une règle orientée dans tous les sens pour être sûr de ne pas avoir de bosses à meuler après collage, normalement, la réparation n'est plus visible après peinture.

Il est plus facile de remplir un petit creux que de meuler une grosse bosse.

 

Copie de ABCD7351.JPG 

Là, la colle époxy chargée est indispensable parce que on part du principe qu'on remplit les creux et donc il n'y a qu'elle qui fait ça correctement. Il faut que ça dégueule tout autour.

 

11 Sessage pour collage.JPG

 

 

Le serrage peut être fait avec des vis traversantes: de toutes façons, il faudra enduire à l'époxy les creux et donc les trous de vis pour la finition. Les baguettes aident à repartir le serrage, et donc diminue les vis.

 

 

 

12 serrage pour collage.jpg

 

Parpaings, batteries... tout ce qui est lourd est permis. Répartir le serrage plutôt que l'augmenter, si ça dégueule, c'est bon, sinon il faut rajouter de la colle.

 

 

 

13 serrage pour collage.jpg

 

Quand c'est une grande réparation, on peut utiliser du ruban d'emballage avec des agrafes, qu'on retirera consciencieusement jusqu'à la dernière, ou on trouvera rapidement de la rouille sous la peinture.

 

 

14 ponçage.JPG

 

Le graphite a permis un bel ajustage: il y a eu peu de ponçage et la réparation ne se voit qu'en lumière rasante après peinture. Ca n'arrive pas tous les jours: exprès pour le tuto.

 

 

 

15 finition.JPG

 

 

On peut passer une couche de résine époxy au couteau à mastic pour diminuer les couches de primaires.

 

 

Haut de page

 

Accueil